dimanche 29 mai 2016

La reproduction de la reine: une merveille de la nature

La reine des abeilles est essentielle. D'abord, elle est unique et c'est elle qui donne naissance à tous les individus de la ruche, y compris à sa dauphine. Examinons ensemble comment cela se passe.



La cellule royale


Cellule royale sur cadre de couvainTout commence avec un œuf fécondé pondu par la reine. Un simple œuf qui normalement doit donner naissance à une abeille ouvrière. Si les abeilles décident de nourrir la larve pendant trois jours avec de la gelée royale, la larve va se développer pour donner naissance à une reine au lieu d' une abeille ouvrière. En même temps, les abeilles vont étirer la cellule pour lui donner plus d'espace car la reine à la naissance est plus grande qu'une abeille ouvrière. Ce petit miracle donne une idée de la qualité de la gelée royale et de sa force de développement.

La naissance


Dès sa naissance, la reine va se mettre en chasse d'autres cellules royales pour éliminer les reines concurrentes. Si ces cellules sont trop nombreuses et si les abeilles veulent essaimer, elle risque de rater certaines concurrentes et dans ce cas, un essaim secondaire est possible. Il s'agit d'un essaim avec une reine non fécondée. Dans certains cas, un essaim secondaire peut partir avec plusieurs reines non fécondées. L'élimination des reines excédentaires aura lieu par la suite lorsque la nouvelle ruche sera trouvée de même que la fécondation qui se déroulera comme décrit ci-dessous.

Les premiers jours


Au début, la reine non fécondée n'a pas beaucoup de phéromones et a du mal à s'imposer à sa colonie. Elle est peureuse et assez agitée. C'est une période difficile pour elle.

C'est pour cette raison que l'on déconseille de visiter la ruche peu après la naissance. La visite peut entraîner des mouvements brusques de la reine ou des fuites en sauve-qui-peut pendant lesquels la reine risque d'être emballée par les abeilles. Emballée signifie être tuée.

Le vol nuptial


Après environ une semaine, la reine va sortir de la ruche pour le vol nuptial. Cela se passe par une belle journée sans vent, aux heures chaudes. La reine sera fécondée en vol par plusieurs mâles entre cinq et huit. Ensuite, la reine rentre à la ruche. Un deuxième vol nuptial a généralement lieu le lendemain.

La difficulté de l'exercice en plein vol explique pourquoi le mâle, encore appelé faux-bourdon soit si gros. Il est taillé pour la course pour rattraper la reine en plein vol. C'est pour cela aussi qu'il a des gros yeux afin de ne pas rater son "objectif". Il est immédiatement sanctionné de sa prestation car son appareil génital est arraché et il se fait hara-kiri en plein vol. Triste destin pour perpétuer l'espèce.  Et il n'est même pas sûr qu'il y trouve du plaisir ...

C'est aussi une période délicate pour l'abeille. Il faut qu'elle retrouve la ruche. Il arrive aussi qu'un oiseau la gobe pendant son escapade.

La première ponte


Si tout se passe bien, notre reine fécondée pour sa vie rentre à la ruche. Après quelques jours, elle va commencer à pondre. C'est toujours très émouvant de trouver les premiers œufs.

À un rythme de ponte moyen de 1000 œufs par jour pendant six mois cela fait 360.000 œufs par an. Une reine peut vivre jusqu'à quatre ans. La douzaine de mâles a donc donné près d'un million de spermatozoïdes qui sont stockés dans la spermathèque de la reine.

Autres articles:

1. Récupérer la cire d'abeille

2. La prévention de l'essaimage  

3. Pourquoi l'apiculture aujourd'hui


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire