samedi 21 mai 2016

Tout savoir sur l'extraction du miel

L'extraction du miel n'est pas le seul but de l'apiculture mais est, cependant, une opération à réaliser en respectant certaines règles indispensables tant pour la qualité du miel que pour respecter les abeilles qui le produisent. Voici ces règles.

Mis à jour le 26 octobre 2018      

Retirer des hausses avec un minimum d'abeilles


Pour éviter d'avoir trop d'abeilles dans les hausses, il existe un moyen simple: c'est le chasse-abeilles. Utilisez-le autant pour éviter les piqûres que pour éviter d'écraser des abeilles dans la manipulation des hausses à miel. La technique a été développée dans l'article concernant le retrait des hausses.

Quand retirer les hausses à miel?


En général, on retire les hausses quand elles sont operculées à au moins 80%. Ce n'est pourtant pas une garantie que le taux d'humidité du miel est à moins de 18%. L'idéal est d'utiliser un réfractomètre. Son usage est décrit dans l'article sur le retrait des hausses de même que la technique pour sécher du miel trop humide. Prenez vos précautions avant d'extraire le miel car une fois extrait, vous ne pourrez plus rien faire si ce n'est constater son taux taux d'humidité trop élevé et ensuite sa fermentation.

Désorperculation


La première étape de l'extraction proprement dite est la désoperculation. Il s'agit de retirer le couvercle en cire des cellules appelé opercule, avec l'aide d'une fourchette à désoperculer ou avec un couteau à désoperculer. (Voir photo ci-dessous).

Fourchette pour retirer les opercules du miel
Désoperculation du miel à la fourchette


cadre de miel sans les opercules
Cadre de hausse désoperculé

Avec la fourchette, il convient de placer le cadre de hausse sur un support au dessus d'un bac pour récupérer les opercules.

Extraction


extracteur a miel en inox
Une fois les cadres désoperculés, ils sont déposés dans l'extracteur en acier inoxydable qui est une sorte de tambour que l' on fait tourner pour que le miel soit évacué par centrifugation. L'extracteur est soit muni d'un moteur électrique soit actionné au moyen d'une manivelle.

Il existe deux sortes d'extracteurs:

  • extracteurs radiaux où les cadres sont placés de façon radiale. Les deux côtés des cadres sont extraits en inversant le sens de rotation.


   
    filtration du miel a la sortie de l'extracteur
    Filtration du miel à la sortie de l'extracteur
  • extracteurs tangentiels où les cadres sont placés en vis-à-vis.  On extrait un côté, ensuite on retourne les cadres et on extrait l'autre côté.


Le miel une fois extrait coule le long de la cuve et est récupéré dans un seau en ouvrant le robinet à la base de l'extracteur.

Une première filtration est opérée pour retenir les opercules et autres déchets, tels que pattes et ailes d'abeilles, éventuellement présent dans le miel.

Pour réaliser cette filtration, un filtre en inox à mailles fines est indispensable.

Vous voyez sur la photo ci-contre le filtre très pratique que j'utilise. Pour commander le filtre.

Pour filtrer plus finement, il est possible d'utiliser en plus un filtre synthétique beaucoup plus fin. Voici celui que j'utilise.

Pour commander le filtre nylon.

Le miel est ensuite transféré dans un maturateur en inox pour décanter.




Ensemencement du miel


A ce stade, si vous ne faites rien, le miel va cristalliser naturellement. C'est un phénomène physique qui dépend du type de fleur butinées. Au plus le miel contient de fructose, au plus il restera liquide ou sans cristallisation. Au plus il y a du glucose dans le miel, au plus il cristallise vite.

Évitez de laisser votre miel cristalliser naturellement car vous risquez des déceptions, par exemple, s'il cristallise en "gros grains" ou s'il devient très dur.

Tous les miels ne doivent pas être ensemencés. Certains miels sont meilleurs s'ils restent liquides. Pour en savoir plus sur la cristallisation, lisez comment savoir si le miel va cristalliser

Comment ensemencer son miel?

Il suffit en fait de prendre un miel qui présente les caractéristiques que vous recherchez. En général, on apprécie un miel avec une fine cristallisation et qui reste onctueux. L'idéal est de prendre son miel pour préparer l'ensemencement.

Vous prenez 100 grammes du miel à la cristallisation souhaitée auquel vous ajoutez 900 grammes du miel récolté. Vous mélangez l'ensemble à faible vitesse avec un batteur mélangeur en queue de cochon. N'utilisez qu'un seul mélangeur pour éviter d'incorporer de l'air. Travaillez à faible vitesse. Une fois le mélange homogène, placez le au frigo à une température de 14° qui favorise la cristallisation. Mélangez ensuite, le kg obtenu avec 9 kg de miel récolté pour obtenir 10 kg de miel ensemencé. En dehors du frigo, la cristallisation sera plus lente.

Pour ensemencer votre miel récolté, il faut incorporer 10% de miel à la bonne texture (2 kg d'ensemencement pour 20 kg de récolte, ...). Recommencer l'opération si nécessaire. Pour un maturateur de 100 kg vous avez donc besoin de 10 kg de miel ensemencé. Essayez toujours de travailler à 14° C. En dessous, la cristallisation s'arrête et au dessus, elle est plus lente.

Une fois le miel ensemencé dans le maturateur, il convient de le mélanger deux fois par jour, à vitesse lente. Pour des petites quantités, un mélangeur à main suffit. Pour de grosses productions, il existe des mélangeurs électriques programmables.

Faut-il ensemencer tous les miels?

Non bien sûr. Par exemple si vous récoltez du miel d'acacia qui est liquide et très clair, ce serait dommage de l'ensemencer. Cela risque d'ailleurs de ne pas marcher car le taux de fructose dans ce miel est très élevé et la partie liquide va probablement rester au-dessus de la partie solide.

Comment faire pour savoir s'il faut ensemencer?

Personnellement, j'ensemence les miels de débuts de printemps (colza, fruitiers, érables, ...). A partir de la fin du printemps, je remplis un pot avec le miel récolté et le mets deux jours au frigo. A l'examen du miel après deux jours, on décide s'il faut l'ensemencer ou pas.

S'il reste liquide, le mieux est de ne rien faire et de procéder à la mise en pot du reste de la récolte dès que le miel est suffisamment décanté.

Si la composition du miel est modifié, goûtez-le. Si vous êtes satisfait de son onctuosité, vous pouvez le mettre en pot ainsi. Si on contraire, il ne vous plaît pas, alors ensemencez-le avec un miel qui possède une consistance qui vous plaît.

La mise en pots

Une fois le miel bien ensemencé, c'est à dire après quatre à six jours, il vous reste à retirer l'écume du miel. Il s'agit de micro bulles d'air qui sont inesthétiques dans le pot. 

Pour les retirer deux méthodes:

  • avec un tissu non pelucheux mouillé, vous couvrez le miel en assurant un bon contact entre le tissu et le miel. Il vous reste à retirer le morceau de tissu et à récupérer le miel avec l'écume pour le rendre aux abeilles

  • Avec un essuie-tout (sopalin) déposé sur le miel, vous assurez la même opération.
Traces de fleurage sur les paraois du pot de miel
Fleurage du miel sur la paroi du pot
La mise en pots se fait tout simplement. Faites attention à ce que le miel et les pots ne soient pas en dessous de 12°C car cela provoque une cristallisation sur la paroi du pot: cela s'appelle le fleurage et diminue l'aspect du miel mais sans en affecter le goût.


Et vous quels sont vos trucs et expérience avec l'extraction du miel?

Articles:



2 commentaires:

  1. Bonjr, merci pour ce précieux conseils. C'est ma première Récolte, 12 kilos de miel filtré pour 8 cadres de deux ruches. Une question : que faire des résidus de ruche après filtration ? A jeter ou a déposer vers les ruches ? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Gloria,

      Bravo pour cette première récolte qui est toujours un moment inoubliable.

      La cire d'opercule est tres pure et ce serait dommage de la jeter. Le mieux est de filtrer le miel mélangé aux opercules et de le rendre aux abeilles dans un nourrisseur.

      Quant aux opercules, j'en fait des boules de quatre à six centimètres de diamètre que je rince à l'eau froide pour ensuite les stocker. Quand j'en ai suffisamment, je fonds les opercules qui donnent une cire vierge pour faire des cires gaufrées ou des bougies. Voir l'article sur la fabrication des bougies.

      Bonne continuation.

      Supprimer