vendredi 27 janvier 2017

Le mois de février au rucher

Perce-neige dans la neige
Avec le mois de février, voici le retour des travaux importants à effectuer au rucher . Ce n'est pas encore la haute saison car les floraisons sont modestes mais certaines tâches ne peuvent pas être remises à plus tard. Examinons les ensemble.

En février, il peut encore faire froid et l'hiver montrer toute sa rigueur. N'oublions pas que le froid est dangereux pour la colonie. Même si la ponte de la reine est encore modeste, le couvain se développe progressivement et les abeilles doivent le maintenir à 35°C.

Isolation de la ruche


Pour aider nos abeilles, les isolations de la ruche doivent rester bien en place afin d'aider la colonie à maintenir la température au sein de la ruche.

Veillez en particulier à ce que le plateau en dessous de la ruche reste bien fermé et à placer un coussin isolant entre le couvre-cadre et le toit.

Surveiller les réserves


abeilles mangeant du candiNormalement, il est est trop tôt pour ouvrir la ruche. Il est cependant possible d'estimer la quantité de nourriture restante en pesant ses ruches. Le mois de février est celui ou l'on perd ses colonies par manque de réserves. Si vous avez le moindre doute, donnez du candi. Au vu des températures externes, encore largement en dessous de 15°C la nuit, c'est la seule nourriture que vous pouvez donner. Du sirop demanderait un trop gros effort aux abeilles pour évaporer l'eau et le stocker dans les alvéoles.

Il y a deux façons de donner du candi. Soit directement sur les cadres en plaçant du candi aplati au rouleau à pâtisserie. Attention, vous aller essuyer les foudres de votre femme si vous ne nettoyez pas correctement le rouleau ensuite.
Pain de candi sur trou de nourrissement
La seconde façon consiste à placer un pain de candi sur le trou de nourrissement après avoir pratiqué une ouverture dans le paquet de candi.

Si vous avez du miel en trop, c'est aussi un complément de nourriture de qualité. Ne donnez que votre miel pour éviter les propagations de maladies. En particulier, les loques peuvent se propager par le miel.

Nettoyer les plateaux des ruches

Noisetier en fleur
Si vous avez quelques belles journées en février, vous pouvez les mettre à profit pour nettoyer les plateaux des ruches.

L'idéal est d'avoir un plateau en trop et de faire l'échange. Le plateau sale est nettoyé à l'eau de javel et au chalumeau. L'eau de Javel désinfecte et la flamme tue les spores et les bactéries en profondeur dans le bois. Utilisez une éponge, un grattoir ainsi qu'expliqué dans l'article sur le nettoyage des plateaux.




Abeille sur cadre Observez vos ruches


Par de belles journées, vos abeilles feront sans doute un vol de propreté. Observez-les. Peut-être certaines auront de la nosémose. Normalement, cela devrait rentrer dans l'ordre avec les premiers pollens de crocus et de noisetier.

Si cet article vous a plu et que vous voulez aller plus loin dans les opérations à effectuer au fil des saisons, je vous conseille  L'Apiculture Pratique au fil des mois disponible en version papier et électronique.


Autres articles:

   
La stimulation des colonies




     
L'entretien du matériel




   

La visite de printemps






Le mois de mars au rucher





Aucun commentaire:

Publier un commentaire