vendredi 23 septembre 2016

La stimulation des colonies ou le nourrissement spéculatif

La stimulation des colonies consiste à nourrir en vue de favoriser la ponte de la reine pour obtenir des abeilles complémentaires. Dans l'article suivant, vous apprendrez comment nourrir, à quels moments, quels sont les avantages et inconvénients de la stimulation des colonies.

                                                                                                                 Mis à jour le 2 janvier 2019

La stimulation, encore appelée nourrissement spéculatif vise à créer un renforcement de la ponte de la reine pour développer la population de la colonie. On distingue la stimulation du printemps en vue d'avoir plus de butineuses pour la miellée et la stimulation estivale pour obtenir des abeilles pour l'hivernage.

La stimulation poursuit d'autres objectifs que le nourrissement qui vise à reconstituer les réserves de la colonie après la récolte.

Stimulation de la ponte au printemps:


Si vous constatez lors de la visite de printemps que vos colonies sont faibles, la stimulation de printemps peut vous aider.

Comment stimuler au printemps:


Pain de candi au trou de nourrissementAu printemps, nous cherchons à renforcer la colonie pour avoir des butineuses au début de la miellée. Il est donc nécessaire de déterminer la date probable du début de miellée et de commencer le nourrissement spéculatif six semaines avant cette date. Cette durée correspond la durée entre la ponte  et le moment où l'abeille commence son travail de butinage.

Le nourrissement doit être continu en donnant régulièrement un complément pour simuler un début de miellée.

Avec quoi stimuler?


Au printemps, la nourriture à donner est constituée généralement de candi. Le plus simple est de l'acheter dans le commerce. Il est possible aussi de le fabriquer soi-même en mélangeant du miel avec du sucre en poudre.


Il est important aussi de donner des protéines. Il existe dans le commerce du candi enrichi au protéines commercialisé sous le nom de Nectapol. Une année, j'ai donné le complément de candi dans un récipient en plastique rempli à parts égales de candi et Nektapol. Je peux vous assurer que les abeilles ont prélevé le Nektapol avant de s'attaquer au candi. Cela confirme le besoin de protéines à cette époque de l'année.

Un autre stimulant très apprécié des abeilles est le miel. Un pot de miel ouvert renversé sur le trou de nourrissement est un excellent stimulant. Utilisez toujours votre miel pour éviter toute contamination d'élément pathogènes, en particulier la transmission de la loque dont les spores sont présentes dans le
miel.

Tenez compte de la température de la ruche qui va réchauffer le miel. Il vaut mieux un miel dur et les miels liquides sont à éviter  car vous en retrouveriez la plus grosse partie sur le tiroir de la ruche.

Une autre façon de stimuler, assez empirique mais néanmoins efficace, est de désoperculer partiellement le cadre de réserve en bordure du couvain.

Peut-on stimuler au printemps avec du sirop?


La réponse est claire. C'est à proscrire car la température ambiante est trop froide et le travail à fournir par les abeilles pour évaporer l'eau contenue dans le sirop serait trop important. Donc jamais de sirop au printemps.

Stimulation de la ponte en été:

L'objectif de la stimulation en été est de renforcer la ponte de la reine pour d'abord créer des abeilles qui vont stocker le sirop donné après la récolte et ensuite donner naissance aux abeilles d'hiver qui sont essentielles pour le redémarrage de la colonie au printemps suivant.

Comment stimuler en été?


Juste après la récolte et avant de commencer le traitement d'été contre le varroa, il faut commencer un nourrissement stimulant en donnant 500 ml de sirop en deux fois à trois jours d'intervalle. Cela simule une miellée et va provoquer une ponte de la reine. Donner deux fois 250 ml est de loin préférable à une fois 500 ml.

Avec quoi stimuler?


Donnez du sirop du commerce ou fabriquez vous-même un sirop 50/50. Cela signifie 50% d'eau pour 50% de sucre cristallisé. La mesure se fait en poids., le sucre étant légèrement plus lourd que l'eau pour un même volume. Bien mélanger avant de donner le sirop.

Attention le sirop que vous fabriquez vous-même peut fermenter rapidement surtout par temps chaud. Ne préparez que la quantité que vous avez besoin car son stockage est délicat.

Donnez le sirop en fin de journée et sans en renverser pour éviter le pillage qui est fréquent après la récolte.

Quels sont les risques et inconvénients de la stimulation:


Nous avons vu les raisons de stimuler mais il y a aussi des risques et inconvénients. Pour les éviter, rien de tel que les connaître.

Au printemps:


En début de saison, le risque principal est de provoquer un fort renforcement de ponte et que la miellée ne soit pas au rendez-vous en raison d'un mauvais temps persistant. Ce risque est assez fréquent surtout dans des régions où la météo est capricieuse.

Dans ce cas, vous vous retrouvez avec beaucoup d'abeilles confinées dans la ruche. C'est une des raisons de la fièvre d'essaimage.

Si ces conditions sont réunies après une stimulation, la solution est le prélèvement d'un nucléus dès l'apparition des premières cellules royales. La division de la colonie est aussi possible mais est sans doute un peu extrême comme solution. Cela dépend aussi de vos objectifs.

En été:


A ce moment de la saison, vous n'avez plus de risque d'essaimage. Le risque est plutôt lié à un nourrissement excessif qui par manque de place donnerait lieu à un blocage de ponte. La cause n'est pas la stimulation mais un resserrement trop important de la colonie.

Dans ce cas, donnez un cadre construit à la colonie pour faire de la place et arrêtez le nourrissement.


Autres articles:


             

L'agrandissement de la colonie au printemps



            
  
Nourrir les abeilles





La prévention de l'essaimage



Cadre témoin


Les avantages et inconvénients du cadre témoin





Et vous , comment faites-vous pour stimuler vos colonies?

2 commentaires:

  1. ce que vous faites nous est vraiment très utile et encourageant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre commentaire.

      Je vous souhaite une excellente saison apicole.

      Supprimer