vendredi 19 mai 2017

Comment bien développer un essaim sur cadres

Transfert en ruche
Quand on achète ou reçoit un essaim sur cadres, certains apiculteurs ne savent pas toujours comment s'y prendre. L'objet de cet article est de répondre aux nombreuses questions qui peuvent se poser sur le transfert en ruche, le nourrissement, la façon de développer l'essaim et le traitement contre le varroa entre autres.
Mis à jour le 7 septembre 2017   

Qu'est ce qu'un essaim sur cadres?



Un essaim sur cadres ou nucléus est composé généralement d'une reine en ponte et de cinq cadres dont trois de couvain et deux de nourriture, miel et pollen.

Il ne s'agit pas d'un essaim nu qui lui est composé d'un paquet d'abeilles sans cadres et d'une reine en ponte placée dans une cagette avec quelques accompagnatrices.

Dans la mesure du possible, privilégiez toujours l'achat d'un essaim sur cadres à celui d'un essaim nu.

Comment transporter un essaim sur cadres?


Si vous achetez un essaim sur cadres, vous irez très probablement le chercher chez l'apiculteur qui vous le vend. Le transport se fera en voiture. Je vous invite à lire les conseils sur cette question dans l'article sur le transport de colonies d'abeilles.

L'idéal est d'utiliser une ruche munie d'une crémaillère pour maintenir les  cadres en place. Effectuez le transport aux heures fraîches et en laissant les ventilations de la ruche ouvertes. Il faut bien entendu fermer la ruche mais il existe des portes qui assurent une ventilation sans laisser passer les abeilles.

Assurer vous aussi de bien fixer la ruche dans la voiture afin qu'elle soit bien stable. Prévoyez d'emporter avec vous tout le matériel nécessaire: vêtement de protection, enfumoir, gants, lève-cadres, ruban adhésif ...

Que faire à l'arrivée?


Le mieux est de placer directement les abeilles à leur place définitive et d'ouvrir l'entrée de la ruche. Les abeilles pourront ainsi retrouver leur calme et faire leur vol de reconnaissance. Si vous ne placez pas la ruchette à sa place définitive, vous risquez de désorienter les butineuses au moment du transfert. Ne retrouvant pas leur ruche, elles se feront sans doute accepter dans une autre colonie lais vous aurez affaibli votre ruchette ce qui n'est pas le but recherché.

Après quelques heures, vous pouvez faire le transfert dans la ruche définitive, le cas échéant.

A cette fin, placez la ruche de destination à la place de la ruchette de transport et transvasez les cadres en gardant la place initiale de chacun. Au passage, vérifiez la présence de la reine et évaluez la force de la colonie. Prévoyez une cire vierge pour éventuellement agrandir le nid à couvain en intercalant la cire vierge entre le dernier cadre de couvain et un  cadre contenant du pollen. Ajoutez aussi une partition pour bien resserrer la colonie. Le maintien de la température est important pour le développement du couvain.

Le développement de l'essaim


Un essaim sur cadres n'est évidement pas une colonie de production. La première saison est consacrée au développement de la colonie pour la mettre dans les meilleures conditions pour l'hivernage. N'envisagez pas de faire une division la première année.

Pour développer la colonie, il faut ajouter des cires gaufrées; pas trop tôt pour empêcher le refroidissement mais pas trop tard pour éviter le blocage de ponte de la reine. En cas de forte miellée, je vous conseille une visite tous les cinq ou six jours. Espacez les visites en l'absence de miellée (tous les dix jours).

En absence de miellée et en cas de mauvais temps persistant, évaluez les réserves de l'essaim. Il est parfois nécessaire de l'aider avec un supplément de nourriture. Le mieux est de nourrir peu et souvent pour simuler une miellée. Par exemple 100 à 200 ml de sirop 50/50 donné chaque jour en cas de mauvais temps. Ne préparez pas trop de sirop car il fermente rapidement. Cinq jours de préparation est un maximum à préparer en une fois.

Si la colonie se développe bien, vous pouvez lui ajouter une hausse avec le même nombre de cadres que dans la colonie et refermer la hausse avec une partition. Vous ferez ainsi une petite récolte.

Mise en hivernage


Nourrisseur sur couvre cadres
Si votre essaim s'est bien développé, il devrait faire de 8 à 10 cadres à la fin de la miellée d'été. Ce serait idéal. A ce moment, n'oubliez pas de la traiter contre le varroa dès la fin de la miellée. Après le traitement estival, pensez à resserrer votre colonie et de placer une partition. Les colonies capables d'hiverner sur dix cadres sont très rares. Trop de place engendre de grosses dépenses d'énergie pour que les abeilles réchauffent la ruche et provoque une atmosphère humide favorable aux moisissures. L'étape suivante est le nourrissement des abeilles. Pensez aussi à peser vos ruches avant et après nourrissement pour connaître à tout moment l'état des réserves.

Traitement d'hiver


Quand il n'y aura plus de couvain, en général trois semaines après le premier gel ou au plus tard à la fin du mois de décembre, faites un traitement de contrôle contre le varroa.

Au printemps suivant


Dès les premiers beaux jours, vous devriez voir les abeilles faire leur vol de propreté. Pensez à nettoyer les plateaux des ruches avant de faire la visite de printemps. Pour stimuler les colonies, je vous conseille de griffer le miel entreposé dans la ruche au-dessus du couvain. D'autres techniques de stimulation sont aussi possibles suivant les objectifs poursuivis.

Et voilà, vous connaissez tous les principes pour bien développer votre essaim sur cadres. Si vous avez des questions, utilisez l'espace commentaires à votre disposition.
_________________________________________________________________________________
Autres articles:

Essaim d'abeilles
La prévention de l'essaimage





Analyse des pertes de ruches
Les causes des pertes de ruches






Abeille qui pique un doigt
Réduire l'agressivité des abeilles





________________________________________________________________________________


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire