vendredi 8 avril 2016

Faire un essaim artificiel pour éviter l'essaimage

La constitution d'un essaim artificiel pour éviter l'essaimage est une technique apicole très efficace et peut vous sauver quand vous constatez la fièvre d'essaimage dans une colonie. Voici comment procéder.


L'objectif de l'opération est d'arrêter la fièvre d'essaimage en peuplant une ruchette mais sans entamer la capacité de production de la ruche.

Procédez en peine journée, ainsi vous ne serez pas gêné par les butineuses qui sont à l'extérieur.

Prélèvement de l'essaim artificiel avec recherche de la reine:

Installez une ruchette à côté de la ruche prête a essaimer. Dans la ruchette vous mettez deux cadres de couvain operculé  et bien couverts d'abeilles. Choisissez des cadres sans cellule royales ou alors détruisez-les. Vous recherchez la reine de la ruche prête à essaimer et la placez dans la ruchette. Secouez encore deux ou trois cadres de couvain dans la ruchette pour la renforcer avec des jeunes abeilles.

Dans la ruche remplacez les cadres prélevés par des cadres à bâtir. Vous détruisez toutes les cellules royales sauf une afin de donner la possibilité à la colonie de remplacer la reine que vous avez enlevée. Laissez la ruche en place de façon à assurer le retour des butineuses et la poursuite de la récolte. Pour être sûr qu'il n'y ait pas de risque d'essaimage, visitez à nouveau la ruche avant la naissance de la reine soit une semaine après le prélèvement de l'essaim artificiel. Par la suite assurez-vous de la naissance de la reine ainsi que de sa ponte.

Dans la ruchette , la reine pond. Donnez-lui un cadre de nourriture et assurez-vous qu'il y a assez d'espace pour son développement. N'oubliez pas d'ajouter une partition isolante dans la ruchette pour qu'elle reste bien au chaud et puisse se développer au mieux.

Au cas où l'élevage royal de la ruche souche échoue, vous avez la possibilité de la réunir avec la ruchette qui a une reine en ponte.

Après trois semaines, déplacez la ruchette pour que ses butineuses renforcent la ruche souche.

Prélèvement de l'essaim artificiel sans recherche de la reine:

Cadre de couvain
Vous procéder comme dans la méthode décrite ci-dessus. Vous prélevez seulement plus de jeunes abeilles et détruisez toutes les cellules royales dans la ruche souche. Si la ruche souche est orpheline, elle commencera un élevage royal au départ d'oeufs. Une surveillance de la ruche souche est nécessaire pour être certain qu'il n'y a plus de construction de cellules royales d'essaimage.

Dans l'essaim artificiel, deux cas possibles:

  • La reine est présente:

Elle est en ponte et le développement de la colonie se poursuit. Elle n'essaimera pas même avec la présence de la cellule royale.

  • Il n'y a pas de reine:

Dans ce cas, une nouvelle reine sera élevée. Veillez au développement de la colonie en donnant des cadres à bâtir.

Remarque:

Le défaut de cette méthode est de faire un élevage sur des cellules royales d'essaimage. C'est en contradiction avec les mesures de prévention de l'essaimage. Pour y remédier, il est conseillé d'introduire une cellule achetée chez un bon éleveur ou de remplacer la nouvelle reine par une reine en ponte.

Multiplication de colonies:

Cette méthode d'essaim artificiel peut aussi être utilisée dans une ruche qui n'est pas en fièvre d'essaimage afin de multiplier les colonies. La seule différence est que vous n'avez pas de cellule royale d'essaimage. Gardez la reine en ponte dans la ruche souche. Un élevage royal va commencer dans la ruchette. Pour y arriver, il faut qu'un des deux cadres de couvain soit un cadre de jeune couvain pour permettre un élevage de qualité.

La ruchette peut bien entendu dans ce cas-ci être constituée avec des cadres et des abeilles provenant de différentes ruches. C'est d'ailleurs conseillé de faire ces prélèvements pour harmoniser ses ruches et ralentir le développement de ruches trop populeuses. Les périodes propices à ces constitutions de colonies sont fin avril et le mois de mai.

Autres articles:

1. La prévention de l'essaimage

2. Trouver sa reine dans la ruche

3. L'agrandissement de la colonie au printemps


N'hésitez pas à partager vos expériences et à poser vos questions dans la zone commentaires.

2 commentaires:

  1. Juste une question : que faire d'un essaim dont on n'a pas besoin, qui a été uniquement produit non pas pour développer le cheptel, mais limiter l'essaimage?

    Ces essaims n'étant pas de races pures (à moins de maitriser la fécondation, extrêmement rare pour des amateurs), qui voudra acheter des essaims d'abeilles hybrides?

    Peut être peuvent-ils servir à renforcer des colonies faibles à l'automne? Mais s'il n'y a pas besoin?

    Merci
    FP

    RépondreSupprimer
  2. Ils peuvent effectivement servir à renforcer des colonies.

    Au vu des pertes subies par certains apiculteurs ces dernières années, je crois qu'ils seraient enchantés de trouver des essaims même d'abeilles hybrides et de les remérer avec une reine fecondée achetée chez un bon éleveur.

    Cordialement

    RépondreSupprimer