jeudi 7 avril 2016

Visite de printemps au rucher

La visite de printemps c'est la première ouverture de la ruche au début de la saison. Lors de la visite de printemps, l'apiculteur doit poser un diagnostic et prendre des actions en fonction de ce qu'il découvre. Pour ne pas rater votre visite, il est essentiel de bien la préparer. C'est le but de cet article.

                                                                                                                    Mis à jour le 12 janvier 2019

Les objectifs de la visite de printemps:

  • s'assurer de la présence de la reine
  • évaluer les provisions. Elles doivent être abondantes c'est dire à dire au moins deux cadres de miel et du pollen essentiel pour le développement de la colonie.
  • détecter toute anomalie grave dans la ruche.

Comment procéder:

On travaille aux heures les plus chaudes de la journée, entre 13h et 15h. A cette saison, tout refroidissement est néfaste au couvain.

Pour ne pas perdre de temps dans l'intervention et ne pas risquer de refroidir les colonies, veillez à préparer tout le matériel dont vous pourriez avoir besoin:

    abeilles sur la planche d'envol
  • un cadre à bâtir par colonie
  • une partition si vous devez resserrer une colonie
  • du candi pour nourrir. Au printemps on ne nourrit qu'avec du candi ou du miel, jamais avec du sirop.
Avant toute ouverture, observez les colonies. Regardez le va-et-vient des abeilles, rentrent-elles du pollen, y-a-t-il des déjections sur le devant de la ruche ou sur la planche d'envol (risque de nosémose). Commencez par visiter les colonies qui sont en ordre et ne souffrent pas de nosémose. Cela évite les transmissions de maladies. Dans le doute, désinfectez les outils et les gants. L'alcool à brûler est un excellent désinfectant pour les outils.
Travaillez rapidement, laissez les cadres dans l'ordre initial, vérifiez la présence de couvain et si possible, repérez la reine.

Un truc :

Pour éviter de refroidir la ruche, utilisez un morceau de carton que vous placez sur les cadres que vous n'examinez pas. Ainsi la chaleur reste dans la ruche.

Problèmes potentiels:

  • Une colonie n'a pas de couvain: réunissez-la avec une autre.
  • Une colonie a seulement du couvain de mâles disséminé: pas de réunion dans ce cas. Transportez la ruche à 20 m du rucher, secouez les abeilles et récupérez les cadres de réserve. Déplacez la ruche voisine.
Candi donné aux abeilles
  • Colonie bien développée mais sans réserve: ajoutez un cadre operculé avec de la nourriture. Si vous n'avez pas de cadre de nourriture de réserve, donnez un kilo de candi.
  • Colonie avec des cadres extérieurs moisis: retirez les et cherchez la cause (trop de place, ruche mal fermée, ...). Resserrez la colonie et la recouvrir chaudement (couche de polystyrène dans le toit).
J'espère que vous avez maintenant tous les éléments pour faire votre visite de printemps au rucher. En résumé choisissez les conditions idéales, travaillez rapidement, identifiez les problèmes potentiels et prenez action pour y remédier.

Autres articles:

1. Pourquoi l'apiculture aujourd'hui? 

2. Le nettoyage du plancher 

3. Actus apicoles dans la presse

4. Evaluer la force des colonies 


Si cet article vous a plu, si vous voulez partager des expériences ou posez une question, les commentaires sont à votre disposition. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire