vendredi 29 juillet 2016

Déplacer des ruches

Si vous devez déplacer des ruches, il y a des règles à connaître pour éviter de perturber les colonies pendant leur transport. Elles sont liées à la biologie de l'abeille. Pour tout savoir sur les déplacements de ruches, lisez l'article suivant.

                                                                                                                        Mis à jour le 2 décembre 2018     

Il arrive que l'on doive déplacer ses colonies temporairement ou définitivement. Pour ne pas trop perturber les abeilles, voici les points à respecter lors de cette opération.

Déplacer une ruche de quelques mètres au sein du rucher

Le déplacement d'une ruche au sein du rucher doit être progressif car l'abeille sera désorientée lors de son retour au bercail. Un déplacement latéral doit se limiter à 50 cm par jour. D'avant en arrière , il peut être plus important mais ne pas dépasser un mètre par jour.

En hiver, quand le temps empêche le vol des abeilles, vous pouvez déplacer la ruche sur une plus grande distance.

ATTENTION: Ne jamais déplacer la ruche quand il gèle: vous risqueriez de rompre la grappe.

Éloignement


Pour se repérer par rapport à la ruche, l'abeille utilise la polarisation du soleil. C'est pour cette raison que lors de ses premières sorties, on assiste à un ballet particulier devant la ruche. Les abeilles tournent en rond devant la ruche d' abord près de la sortie et ensuite de plus en plus haut pour se repérer et retrouver la ruche en fonction du soleil. Cela s'appelle le vol d'orientation.

Une autre façon de retrouver le chemin de la ruche pour l'abeille est de mémoriser les endroits survolés.

Si nous prenons comme principe acquis qu'une abeille s'éloigne en pleine saison jusqu'à deux kilomètres et demi de la ruche, il faut prévoir un éloignement d'au moins cinq kilomètres pour éviter que les abeilles ne survolent à nouveau un endroit connu.

Ces cinq kilomètres constituent la distance minimum en pleine saison. Si vous faites le transfert tôt au printemps ou à l'automne quand il fait plus froid, une distance plus courte entre les deux emplacements peut être retenue car à cette saison l'abeille s'éloigne moins de la ruche.

Faciliter le transport

poignee installee sur une ruche
Poignée
Un conseil simple pour rendre le transport plus facile et plus sûr est de placer de solides poignées sur le coté des ruches. Bien entendu pensez à utiliser des vis d'une longueur adaptée à l'épaisseur de la ruche pour éviter de percer la paroi. Prévoyez des poignées à trois ou quatre vis pour avoir une poignée bien fixée qui ne lâche pas en cours de portage.

Il est conseillé aussi d'installer des attaches qui solidarise le corps de ruche avec le plancher (voir la photo). Cela vous garantit que l'ensemble reste solidaire durant le portage.
Attache metallique qui solidarise le plancher au corps de ruche
Attache de plancher

À quel moment de la journée faire le transfert?


Le soir quand les abeilles sont rentrées semble être le meilleur moment. Il est possible aussi de fermer les ruches le soir et de les déplacer tôt le matin.

Quand on ferme la ruche, le mieux est de laisser une bonne ventilation pour éviter la surchauffe à l'intérieur de la ruche. Dans la pratique, cela signifie que la ruche possède un fond grillagé bien dégagé. Retirez le tiroir pour que l'air pénètre au maximum durant le trajet.

Si vous ne déplacez pas toutes les ruches et que quelques abeilles ne sont pas rentrées, ce n'est qu'un moindre mal car elles se feront accepter dans d'autres ruches.

Le transport

Il est assez facile de faire le transport en voiture soit dans le coffre soit dans une remorque. Cet aspect est décrit dans le transport de ruches en voiture.

Les conditions à respecter sont:

  • Éviter les heures chaudes
  • Placer les ruches avec les cadres dans le sens de la marche du véhicule pour éviter les écrasements d'abeilles entre les cadres
  • Bien arrimer les ruches pour empêcher leur déplacement 
  • Garder près de soi une combinaison, des gants, un enfumoir, un pulvérisateur plein d'eau et un lève-cadres.
  • Si vous faites le transport après la tombée de la nuit, une lampe de poche est recommandée.

Au nouveau rucher

Prenez un peu de temps pour bien placer vos ruches.
  • Prévoyez un support. Des parpaings ou une palette au minimum.
  • Veillez à l'aplomb des ruches.
  • N'oubliez pas d'ouvrir les ruches à leur nouvel emplacement.

Vous aimez Un Rucher au Jardin,  voici comment faire pour soutenir le site .
Si vous avez des anecdotes sur le transport ou simplement si cet article vous a plu, pensez à laisser un commentaire.


Autres articles:

Nourrir les colonies 



Quelles sont les qualités qui font un bon apiculteur? 

 
Transporter une ruche en voiture



         
Diviser une colonie  








4 commentaires:

  1. J'ai fais 650km avec une ruchette 6 cadres d'abeilles dans le coffre de ma Passat SW,au mois de mai,parti a 4h du matin arrivé à 10h ça c'est bien passé, les abeilles étaient pressées de sortir....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voici un bel exemple de transport sur longue distance réussi.

      De bonnes conditions, aux heures fraîches sont souvent synonymes d'arrivée sans pertes importantes.

      Merci de votre témoignage.

      Supprimer
  2. bjr,

    j'ai déplacé cet hiver une ruche d'une vingtaine de mètres, de l'autre coté d'un mur.
    J'ai attendu l'hiver et quelques jours de froid continu pour le faire mais j'avoue qu'avec le redoux régulier de cette année j'ai vu des abeilles qui retournait à l'ancien emplacement. Je pense que j'ai perdu quelques abeilles si précieuses en hiver...
    J'aurai du je pense comme je l'ai déja lu, placer une planche ou une tuile devant l'entrée de la ruche qui parait il les oblige à se réorienter.
    cordialement
    dominique

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Dominique,

    Effectivement, lorsque l'on déplace une ruche de plusieurs mètres même en hiver, on court le risque du retour vers l'emplacement initial.

    Soit on transite par un déplacement à plus de trois kilomètres ce qui nécessite une réorientation, soit on déplace mètre par mètre jusqu'à l emplacement définitif.

    Un obstacle provoquant la réorientation peut aider mais n'est jamais une garantie absolue.

    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer