mercredi 3 août 2016

Nourrir les abeilles

Nourrir les abeilles est indispensable pour assurer la survie de la colonie. En récoltant le miel, l'apiculteur prélève en fait les réserves constituées par la colonie pour passer l'hiver. Il est donc normal de remplacer celles-ci. Comment faire, avec quelle quantité, à quel moment, avec quel produit, ... Pour avoir la réponse à toutes vos questions, lisez l'article suivant.

                                                                                                              Mis à jour le 11 novembre 2016

L'abeille est un insecte social. Il ne peut survivre que dans la cohésion entre les individus et entre les générations. Un des élément essentiel à cette continuité est la constitution de réserves de miel. Dans l'apiculture telle que nous la connaissons aujourd'hui, l'apiculteur est un élément perturbateur qui "vole" les provisions des abeilles. Il est donc normal de les reconstituer par le nourrissement.

Nourrissement et stimulation:

Il ne faut pas confondre les deux aspects. Comme indiqué, le nourrissement consiste à nourrir la colonie en remplacement du miel prélevé par l'apiculteur.

La stimulation encore appelée nourrissement spéculatif, est une forme de nourrissement mais donné à une période choisie par l'apiculteur dans des quantités moindres en vue de simuler un apport de nourriture et de stimuler la ponte de la reine en vue d'avoir des butineuses en grand nombre à un moment opportun. Stimuler a donc d'autres objectifs et la technique est différente.

Quand et comment nourrir?

Sans équivoque, le plus tôt possible après la récolte d'été. Dès que vous avez retiré les hausses léchées par les abeilles, procédez au nourrissement.
Sirop verse dans un nourrisseur

Remplissez les nourrisseurs en fin de journée. Cette époque est en effet propice au pillage des ruches et nourrir durant la journée pourrait inciter les colonies les plus fortes à s'en prendre aux plus faibles.

Placez un nourrisseur sur le couvre-cadres et donnez d'abord trois ou quatre litres de sirop pour donner des réserves à la colonie et en même temps stimuler la reine.

Cette quantité de sirop doit être donnée progressivement pour éviter le blocage de ponte. Au contraire, cela relancera la ponte de la reine. Elle ne pondra pas encore les oeufs qui donneront naissance aux abeilles d'hiver mais les abeilles qui naîtront de cette ponte seront celles qui prendront en charge l'éclosion des abeilles d'hiver. Autant qu'elles soient nombreuses et élevées dans l'opulence.

Juste après ce premier nourrissage, n'oubliez pas de traiter vos colonies contre le varroa. Nourrissez avant de traiter car certains produits anti-varroa découragent les abeilles d'accéder au nourrisseur. C'est important de réduire la pression du varroa aussitôt que possible après la récolte.

Après le traitement contre le varroa, installez vos ruches dans leur configuration d'hiver:
  • placez un réducteur d'entrée
  • réduisez le nombre de cadres. Cela s'appelle resserrer les colonies. Sur huit cadres pour les colonies les plus fortes. Sur cinq ou six cadres pour les colonies en devenir. Réduire l'espace de la colonie lui permettra de réguler plus facilement la chaleur au cours de l'hiver et de lutter contre l'humidité. Des ruches avec trop de cadres pour leur force sont souvent envahies par des moisissures durant l'hiver.

Avec quoi nourrir:

N'essayez pas de fabriquer vous-même du sirop.  De l'eau et du sucre fermentent très vite surtout par temps chaud comme on peut en connaître fin juillet ou en août. Achetez un bon sirop dans le commerce. Un sirop 50/50 c'est à dire 50 % d'eau pour 50% de sucre fera l'affaire.

Pour des abeilles Buckfast qui hivernent avec des grosses colonies, comptez 15 kilos de sirop par colonie.

Le nourrissement au sirop doit toujours avoir lieu par des températures supérieures à 15°C. Si vous devez nourrir par temps froid, par exemple un nourrissement de secour en fin d'hiver quand les réserves sont épuisées, utilisez du candi.

Pour bien connaitre leurs propriétés respectives, lisez Candi et sirop: quelles différences?  

Si vous souhaitez poser une question ou simplement laisser un commentaire, cet espace est à votre disposition.

Autres articles:

1. Diviser une colonie d'abeilles

2. Comment stocker les hausses et les cadres après la saison?

3. Photos de fleurs sauvages mellifères



9 commentaires:

  1. Bonjour,
    Comment étager le nourrissement de 15KG ? et ou placer le traitement anti varroa (Dans mon cas VARROMED)
    merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Votre question est intéressante.
      Juste après le retrait des hausses, je conseille de donner un nourrissement pour stimuler la ponte de la reine. 200ml de sirop tous les 2 jours pendant dix jours.
      Ensuite traitez vos colonies. Au varromed, normalement 3x tous les six jours.
      Vous pouvez essayer de nourrir en même temps que le traitement mais souvent les abeilles refusent de monter dans le nourrisseur pendant le traitement.
      Après l'application du varromed, continuez le nourrissement en donnant 500 ml tous les deux jours.
      Bon nourrissement.

      Supprimer
    2. Michel AVIGNANT16 août 2019 à 14:41

      merci pour votre réponse;
      200 ml de sirop tous les 2 jours pendant 10 jours cela fait 5 nourrissements si j'ai bien compris, soit au total 1 litre de sirop. cela me parait très peu ? qu'en pensez vous ?
      Le sirop , du 50/50 ?
      On est là dans la stimulation de la ponte pour avoir des abeilles d'hivers ? et pas encore dans le nourrissement lourd pour préparer l'hivernage ?
      Merci.

      Supprimer
    3. En stimulation, ce n'est pas la quantité qui compte mais la durée et la régularité. Vous pouvez stimuler plus longtemps si vous le souhaitez.
      Après la stimulation, ce qui importe c'est de traiter le varroa. 3 traitements à six jours d'intervalle soit douze jours.
      Ensuite seulement vous nourrisse c'est à dire vous donnez les réserves pour l'hiver.
      Donc si vous commencez le 1 août par exemple, stimulation jusqu'au dix août, traitement jusqu'au 22 août et nourrissement ensuite.
      Attention en stimulant de ne pas donner de trop pour laisser de la place dans la colonie pour la ponte de la reine.
      En espérant être clair.

      Supprimer
    4. Oui le sirop c'est du 50/50.

      Supprimer
  2. On peut donner de caroube aux abeilles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, je ne sais pas. Je connais le miel de caroubier qui est un miel assez rare.
      Qu'appelez-vous le caroube?

      Supprimer
  3. Pourquoi nourrir après le retrait des hausses alors que le corps de ruche est rempli ?

    Merci ;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les abeilles récoltent du miel pour faire des provisions pour passer l'hiver.

      Quand l'apiculteur prélèvent ces provisions dans les hausses, il réduit le miel à disposition des abeilles.

      Il n'est pas certain que le miel restant dans le corps soit suffisant pour passer l'hiver.

      Au plus il y a du couvain, au plus grande sera la consommation.

      Dans la très grande majorité des cas, il est nécessaire de compléter avec un nourrissage.

      Supprimer