mardi 9 août 2016

Comment diviser une colonie d'abeilles

Abeilles cirieres en train de construire
La division des colonies est une méthode utile pour multiplier ses colonies et aussi pour prévenir l'essaimage. Voici les règles à suivre pour obtenir de nouvelles colonies populeuses et saines.


Les règles de base de la multiplication des colonies:

  • L'objectif est de constituer des colonies populeuses. A cette fin, il ne faut pas lésiner sur le nombre d'abeilles utilisées pour constituer un essaim.
    Deux apiculteurs travaillent aux ruches
  • Le seuil de dynamisme est de constituer des essaims artificiels sur minimum trois cadres d'abeilles.
  • Fournir de la chaleur au nucléi est important en plaçant une partition avec isolant et en installant un isolant type Styrodur au-dessus du couvre-cadre. 

  • Éviter le départ des butineuses:   - en déplaçant l'essaim artificiel dans un autre rucher
                                                                   - soit par la mise en cave pendant trois jours de l'essaim

                                                                   - soit en sur-peuplant l'essaim.

  • Choisir une période optimale en terme de chaleur et de miellée, en général durant les mois de mai et juin.
  • Réduire la période d'orphelinage en donnant une cellule royale plutôt que d'attendre la construction d'une cellule sur le couvain.
  • Éviter le pillage en réduisant l'entrée le cas échéant
  • Stimuler en donnant un peu de sirop chaque jour. Cela favorise la construction.

Les méthodes de division de colonies:

Diviser la ruche en deux sans recherche de reine:

C'est la méthode de base. Vous avez une ruche sur dix cadres. Vous en placez cinq dans une ruchette et cinq dans l'autre. Cette méthode est à déconseiller. Son seul avantage est sa simplicité.

Une façon de l'améliorer est de rechercher la reine et de déplacer la ruche avec reine  au sein du rucher ou encore mieux dans un autre rucher. De cette façon, les butineuses iront dans la ruchette sans reine. Cette méthode simpliste est à éviter.

Diviser la ruche en deux avec apport des butineuses d'une autre ruche:

Vous avez deux ruches A et B. Vous divisez A en deux et vous placer la première ruchette A1 à la place de A et la deuxième ruchette A2 à la place de B. Déplacer B ailleurs dans le rucher. Les butineuses de A vont en A1. Les butineuses de B vont en A2 et B perd ses butineuses mais garde sa reine et son couvain.

Division des ruches

Vous pouvez améliorer la méthode en déterminant la ruche qui reçoit la reine et en introduisant une cellule royale dans l'autre ruchette.

L'écrémage:

Cette méthode est souvent pratiquée avant la période de fièvre d'essaimage. Vous prélevez des cadres dans différentes ruches pour constituer un essaim artificiel.

Dans une première ruche, vous prélevez un cadre de couvain naissant ainsi que les abeilles qui le couvrent. 

Dans une deuxième ruche, vous prélevez un cadre de couvain ouvert avec ses abeilles.

Dans une troisième ruche, vous prélevez des abeilles et un cadre de nourriture. 

Ajoutez encore les abeilles de deux ou trois cadres et idéalement une cellule royale sur le cadre de couvain ouvert.  

Cette méthode est de loin la meilleure mais nécessite de ne pas prélever la reine. Il vaut donc mieux avoir marqué sa reine au préalable.
_____________________________________________________________________________
Autres articles:


   

Faire un essaim artificiel pour éviter l'essaimage 

 

 

Réunir deux colonies

 

 

Techniques de prévention de l'essaimage

 

______________________________________________________________________________

Si cet article vous a plu ou si vous voulez poser une question, n'hésitez pas à utiliser l'espace Commentaires à votre disposition. 

 

 

 

2 commentaires:

  1. Bonjour, lors de l'écrémage pour diviser une ruche, quelle différence faite vous entre un couvain "ouvert" (non operculé?) versus couvain "naissant" (désoperculé?). Merci pour vos communications si intéressantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Le couvain ouvert est constitué des oeufs et des larves. C'est effectivement le couvain non operculė.

      Le couvain naissant est le couvain operculė donc les abeilles au stade de la nymphose cad la transformation de la larve en abeille.

      Vous trouverez dans l'article sur le vocabulaire apicole d'autres définitions de termes techniques : https://unrucheraujardin.blogspot.com/2016/09/vocabulaire-apicole.html

      Supprimer