mercredi 27 avril 2016

L'entretien du matériel apicole

Le matériel apicole souffre au fil des années. C'est pourquoi il est important de bien l'entretenir autant pour le faire durer que pour maintenir la bonne santé du cheptel. L'article suivant vous explique comment vous y prendre.


                                                                                                                             Mis à jour le 24 janvier 2017

La ruche:



C'est l'élément essentiel du rucher et elle requiert toute notre attention. Elle reste dehors toute l'année si vous n'avez pas un rucher couvert. Elle est exposée au vent, au soleil, à la pluie , la neige, le gel, ... Bref, elle souffre de ces conditions difficiles.

La première protection:

Des sa réception, il faut la protéger avant de l'utiliser.

Peindre une ruche
L'idéal est de la protéger avec de la cire micro-cristalline. Cela consiste à la plonger dans un bain de cire fondue pour qu'elle s'imprègne de cire. Vous ne pouvez pas réaliser cette protection vous-même car il faut du matériel et ce type d'opération se fait à la chaîne. Si vous avez la possibilité d'en bénéficier, n'hésitez pas à la faire. Cela a un coût mais il en vaut la peine.

A défaut du bain de cire micro-cristalline, il vous reste la solution de la lasure à appliquer sur les parties externes de la ruche. N'employez pas n'importe quelle produit trouvée au magasin de bricolage. Il existe des lasures sans solvants qui ne sont pas toxiques pour les abeilles. Personnellement, j'emploie une lasure à l'huile de lin qui me donne toute satisfaction. Attention, la durée de séchage est longue et il faut attendre au moins 24 heures entre deux couches. Donnez deux ou trois couches pour une protection optimale.

L'entretien:


Comme indiqué plus haut, les parties horizontales de la ruche comme la planche d'envol souffrent le plus. Examinez la ruche sous toutes ses coutures au printemps et prévoyez de donner deux couches sur les parties les plus abîmées. Après quelques années, il est fréquent que le bois travaille et que des fentes apparaissent. Le mieux est de les remplir avec de la pâte à bois ou un mélange de colle à bois et de sciure avant de repasser la lasure.

Pour réaliser cet entretien, il vaut mieux avoir une ruche en trop et opérer le transvasement de la colonie présente dans la ruche à réparer. Travailler sur une ruche vide est de loin plus facile.

Protéger les ruches des intempéries:


Même si vous n'avez pas de rucher couvert, pensez à protéger vos ruches avec une plaque de multiplex marin déposée sur les ruches et lestées de grosses pierres pour éviter le déplacement par le vent. Cette solution simple est efficace.

Les hausses:

L'entretien des hausse et leur protection est similaire à celui des ruches bien qu'en général les hausses sont moins exposées car l'hiver elles peuvent être stockées au sec.

Le lève-cadre:


Le lève-cadre ne nécessite pas d'entretien mais comme tout le matériel que vous utilisez dans les colonies une désinfection pendant l'hiver est nécessaire. Cette désinfection est réalisée tout simplement avec de l'alcool à brûler qui présente en plus l'avantage de dissoudre la propolis.

Cette désinfection peut bien évidemment être faite durant la saison si vous avez des soupçons d'infection au niveau de vos colonies. Dans ce cas, visitez toujours les colonies suspectes en dernier lieu pour éviter la transmission des maladies.

L'enfumoir:


enfumoir produisant de la fumee
Des suies et de la calamine se dépose sur les parois de l'enfumoir lors de chaque utilisation. A la longue, la couche devient épaisse et entrave la bonne combustion. Avant d'arriver à ce stade, un bon nettoyage s'impose.

Grattez le plus gros du dépôt avec un vieux tournevis. Ensuite, brûlez la couche de suie restante avec un chalumeau ou un décapeur thermique. En chauffant la couche de calamine fond et est facile à retirer. Après cette opération, votre enfumoir sera remis à neuf et sera bien plus efficace.

Profitez-en pour vérifiez le soufflet. C'est plus difficile à réparer mais un renfort avec de la toile isolante adhésive peur le renforcer et prolonger sa vie.

La grille à reine:


En cours de saison, les abeilles ont tendance à remplir les interstices de la grille à reine avec de la cire et de la propolis. A la longue, ces produits laissent des traces même si vous les enlevez avec le lève-cadre durant la saison.

Je vous conseille de bien nettoyer la grille avant le début de la saison.

Si vous avez des grilles à reine en métal


Placez la grille à reine entre deux caisses en bois et étendez un journal sur le sol en dessous de la grille. Brûlez avec un chalumeau ou un décapeur thermique tous les produits résiduels sur la grille. Aidez-vous d'un couteau à peindre.

Ce traitement va vous donner des grilles comme neuves bien désinfectées et prêtes à rendre leur service dans la ruche.
outil de nettoyage de grille à reine

Si vous avez des grilles à reines en plastique


Dans ce cas, il ne reste que le grattage pour éliminer les produits qui obstruent la grille. Il existe des grattoirs pour grille à reine (voir photo ci-contre).

Et vous quels sont vos astuces pour l'entretien du matériel?


Autres articles:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire