jeudi 16 mars 2017

Comment bien évaluer la force des colonies

Ouverture de ruche
Au printemps, évaluer le force des colonies est une opération importante car en fonction du résultat, l'apiculteur devra prendre des actions comme réunir, stimuler, renforcer. Mais en fait comment estime-t-on la force d'une colonie? Dans l'article suivant, je vous donne les éléments pour déterminer objectivement le potentiel de vos colonies d'abeilles et les actions correctrices.
Mis à jour le 17 février 2018     
Le meilleur moment pour évaluer la force des colonies, c'est à l'occasion de la visite de printemps. Ce n'est bien entendu pas le seul objectif de cette visite.

Au trou de vol


Avant d'ouvrir, regardons le ballet des abeilles devant les ruches. A ce stade, il est déjà possible de déterminer que certaines ruches sont plus fortes que d'autres. Si vous détectez qu'une ruche ne rentre pas de pollen, c'est probablement qu'elle est orpheline et ne fera pas partie de vos ruches fortes.

Abeilles sur planche de vol

A l'ouverture de la ruche


Le nombre de cadres occupés 


Ouverture de rucheDès que vous avez soulevé le couvre-cadres, vous pouvez observer le nombre de cadres occupés. Il s'agit d'une première indication. Au plus de ruelles occupées, au plus la colonie a du potentiel.

Notez donc le nombre de cadres occupés par la grappe d'abeilles.

Le nombre de cadre de couvain


En visitant le ruche, vous noterez également le nombre de cadre de couvain. Il s'agit d'une meilleure information car cela donne le potentiel de développement de la colonie. Évaluer la surface du couvain en dm² est aussi très utile.

Que faire pour améliorer la force de vos colonies?


Stimuler


La stimulation des colonies consiste à nourrir pour renforcer la ponte de la reine. Le nourrissage stimulant peut être donné soit sous forme solide, le candi, soit sous forme liquide, du sirop 50/50. Notez que le nourrissement liquide ne peut être donné quand les températures sont inférieures à 15 degrés. Tous les détails sur le but et les risques de la technique dans l'article sur la stimulation ou le nourrissage spéculatif.

Griffer un cadre de miel avec le lève-cadre reste une technique efficace pour stimuler la colonie au printemps.

Renforcer


Pour renforcer une colonie, on prend un cadre de couvain, de préférence du couvain ouvert, dans une ruche forte pour le transférer avec ou sans abeilles vers une ruche faible.

Cette opération peut être répétée tant que la colonie n'a pas atteint un nombre suffisant de cadres de couvain. Vérifiez aussi que la colonie a suffisamment de réserves notamment en pollen. Le cas échéant, donner un cadre de pollen .

Réunir


Réunir deux colonies est parfois une bonne mesure pour améliorer la force d'une colonie. Attention, deux ruches faibles ne font pas une ruche forte.

Dans la réunion, on vise à ne pas garder une ruche faible qui nécessitera des soins tels que stimulation et renforcement pour au final produire très peu. Si vous gardez une ruche faible, pensez à renouveler la reine dès que possible.

Dans la réunion, il est important de choisir la reine que l'on garde. Dans le cas d'une réunion entre une colonie forte et une colonie faible pas de problème. Lisez plus de conseils sur la technique dans l'article sur les réunions de colonies.

Égaliser les colonies


L'égalisation des colonies se pratique après la pose des hausses et pendant la miellée. Il s'agit d'échanger une hausse bien remplie d'une ruche forte avec la hausse d'une ruche faible. Ainsi vous renforcez  avec des jeunes abeilles une ruche faible. La perte pour le ruche forte est légère et équivaut à retirer des cadres pour prévenir l'essaimage. Cet échange de hausse ne provoque pas de combat car les hausses sont occupées par des jeunes abeilles généralement peu belliqueuses.

Agir au bon moment


Gros plan d'abeille sur un cadreEn apiculture, il est essentiel d'intervenir dans les ruches au bon moment. Pour y arriver, j'ai rédigé "Apiculture Pratique au Fil des Mois" qui reprend tout au long de l'année les actions à réaliser au rucher. L'avantage du livre est de baser les actions sur des signaux donnés par l'environnement  - floraisons, météo, miellée ... - et sur des signes internes à la colonie - blanchissement des cadres, rapport couvain ouvert / fermé, cellules royales ... L'intérêt de cette méthode est d'être indépendant du lieu et des variations climatiques d'une année à l'autre pour intervenir au moment opportun dans les colonies.

Lien vers Apiculture Pratique au Fil des Mois

Et vous quels sont vos techniques?
_________________________________________________________________________________

Autres articles:

Cadre de couvain
   
Agrandissement de la colonie




Reine morte à la fin de l'hiver. Que faire?

                     
 La prévention de l'essaimage
 

La visite de printemps




_________________________________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire